Final Fantasy

Publicité

ff thespiritswithin

Histoires

Nous sommes en l'an 2065 et l’astéroïde Léonide a percuté la planète en diffusant des millions de créatures extraterrestres qui se promènent aux quatre coins de la planète. Une grande partie de la planète est détruite et décimés, les extraterrestres menacent les survivantes de détruire la planète en détruisant toute vie. Les survivants à l'impact de la météorite sont allés vivre dans dans différentes ville-boucliers en se protégeant ainsi des extraterrestres. Mais peu de villes dans le monde entier est en déclin et le temps s'épuise. Cependant, l'esprit humain est difficile et vit toujours dans la belle et brillante DR. Aki Ross. Déterminé et capable, Aki s'efforce de trouver un remède comme dernier espoir contre l'extinction.

En phase terminale et infecté par un extraterrestres, Aki a en sa possession la clé pour découvrir le secret pour vaincre les créatures. Mais sa quête est compromis par l'opposition militaire du général Hein, qui envisage de construire un énorme canon dans l'espace qui annihiler les aliens et éventuellement la terre.

Mais M. Ross n'est pas la seul, elle à l'aide de Cid un médecin de yeux profonds (le regard intense) et l'escadron dirigé par Gray Edwards. Tous ensemble, ils vont essayer de sauver la terre, tandis que les plans du général Hein progresser inexorablement.

Aki cherche un miracle. Un conflit interne et des rêves étranges qui l'emmènera vers un voyage intérieur à la recherche de la salvation de l'humanité. La solution peut être de valeurs humaines, dévouement ou l'amour... Peut-être que la terre a toujours l'espoir.

akiross spiritwithin

Le décor

Perdu ! Ce n'est ni à Hollywood, ni à Tokyo que le projet Final Fantasy a été développé mais... à Hawaï, sur les bors du Pacifique, dans les studios de création SquareSoft. Véritable forteresse de 5 étages avec vue panoramique sur l'océan, l'endroit a bénéficié d'une sécurité hallucinante durant tout le processus de création : des caméras surveillaient le mondre accès et les portes ne s'ouvraient qu'avec des codes électroniques !

Les secrets

Le film est du 100 % synthèse, mais les scènes d'action, particulièrement les combats, ont été préalablement filmées avec le concours d'athlètes, de cascadeurs et d'acteurs afin de copier et d'imiter leurs mouvements et les ressortir en images de synthèse. Ce joli petit monde devait se saper de combinaisons vertes et jouer les scènes qui déménagent. Chacun avait pour mission d'enchaîner les mouvements les plus complexes de la cascade. Filmé par 16 caméras numériques qui les encerclaient, les trajectoires et les gestes étaient ensuite traités par des logiciels ultra sophistiqués, puis intégrés à l'ordinateur... Ouf ! Le résultat à l'écran ? Une hallucinante impression de fluidité dans les déplacements et les expressions des personnages. On croirait voir de vrais acteurs. Et pourtant....

L'équipes

Pendant près de 4 ans, c'est une petite armée qui a conçu la version grand écran de Final. 250 allumés du clavir choisis parmi les plus balèzes en infographie et représentant 22 nationalités différentes sont venus d'Hollywood, du Japon ou encore d'Europe pour accoucher de ce projet délirant. Et malgré la vue d'enfer sur la mer, les designers ont joué les tapues en travaillant dans le noir pour éviter que les variations de la lumières extérieure nuisent au travail sur l'image. Á la tête de ce bataillon de techniciens, Hironobu Sakaguchi, le réalisateur, un pro du virtuel qui a déjà supervisé la création des 10 versions de Final Fantasy, sans compter ses participations sur une foule d'autres jeux.

    • Réalisation: Hironobu Sakaguchi.
    • Script: Al Reinert, Hironobu Sakaguchi et Jeff Vintar.
    • Production: Jun Aida, Chris Lee, Hironobu Sakaguchi et Akio Sakai.
    • Musique: Elliot Goldenthal.
    • Design de production: Mauro Borelli.
    • Effets visuels: Robin Akin Finn, Ben Cheung, James H. Dargie, Angela M. Eliasz, Kelly Hartigan Goldstein, Toby Haruno, Alice V. Kaiserian, Bo Mosley, Michael Rivero et Ben Rush.

Confessions de créateurs

Hirobu Sakaguchi le réalisateur du film et Jun Aida, le producteur. Donne d'autres informations sur le film. (Vieille interview de 2001)

Est-ce la mode des jeux vidéo qui a lancé le projet ciné adapté de FF ?

Non, ce n'est pas une question de mode. Nous voulions seulement pousser davantage la recherche sur l'animation en image de synthèse, aller plus loin que le jeu lui-même. Le passage au cinéma était la suite logique.

C'est la première fois que des êtres humains sont représenté en numérique. Qu'y a-t-il eu de plus difficile pour l'animation des personnages ?

Le plus dur n'est pas de créer un humain à l'arrêt, mais en mouvement. Et dans le mouvement, ce sont les expressiosn d'un visage, ses contractions, ses rictus, ses tremblements qui sont extrèmement complexes à restituer. Imagine : un simple sourire mobilise plus de 120 muscles ! Il nous a fallu travailler les visages avec l'aide des dessinateurs de cartoons. Ensuite, on a repris leur découpage image par image, puis traité avec un logiciel que l'on avait créé.

Retrouvera-t-on dans le film des éléments du jeu ?

Comme le spécificité de Final Fantasy est que chaque version est différente de la précédente, nous avons appliqué ce principe au film qui sera donc complètement nouveau, autant au niveau de l'histoire que des personnages. Excepté pour l'un d'entre eux : le Chocobo. Mais nous ne voulons pas en dire plus.

Y aura-t-il un jeu adapté du film ?

Non, ce n'est pas prévu. En revanche, comme tout est dans les ordinateurs, il n'est pas impossible que nous reprenions dans une version future de Final ou dans une suite cinéma certains personnages du film qui changeront sûrement de nom, de rôle... ou chanteront, pourquio pas ? Tout est possible.

Critiques.

Les graphises sont très bien, puisque après tout c'est fait par ordinateur. Les effets spéciaux, ou la simulation des effets spéciaux est ce qui est le plus réussi.

Les armes sont bien développés.

Les navires sont originales mais rien avoir avec l'intérieur puisque de l'extérieur c'est petit et puis l'intérieur est très grand. Elles ne correspondent pas.

Le moins réussie sont les traits du visage des personnages. Ils voulaient quitter les dessins pour les personnages réels et c'est ce qui à détruit la réalité du film, parce que quand ils ont voulu donner l'aspect de colère, tristesse, joie... Cela ne se vois pas sur les visages des personnages et qui enlève beaucoup de réalisme au film.

Dates de sorties.

Nom: Final Fantasy The Spirits Within.
Sortie: 15/09/01.
Lieux: Japón.
Compagnie: Square Pictures.
Plateforme: DVD.

Nom: Final Fantasy The Spirits Within.
Sortie: 02/07/01 (premiere).
Lieux: EE.UU.
Compagnie: Square Pictures.
Plateforme: DVD.

Nom: Final Fantasy Les créatures de l'esprit.
Sortie: 15/08/01.
Lieux: France.
Compagnie: Square Pictures.
Plateforme: DVD.

Galerie Final Fantasy : The Spirits Withing

capturenohd_28929.jpg
capturenohd_281329.jpg
capturenohd_2810629.jpg
capturenohd_2824229.jpg
capturenohd_2827429.jpg
capturenohd_2827529.jpg
capturenohd_2830529.jpg
capturenohd_2832129.jpg
capturenohd_2840729.jpg
capturenohd_2845629.jpg